Les visites à l’hôpital, l’entre-aide pour les jeunes par les jeunes !

Chez Aïda, la proximité avec les jeunes hospitalisés atteints du cancer est primordiale pour briser l’isolement des patients dans les hôpitaux.

Pour cela, les bénévoles d’Aïda suivent une formation pour pouvoir divertir et être au plus près de ces jeunes en leur rendant visite à l’intérieur de la structure hospitalière.

Le déroulement des visites :

Avant le commencement de l’activité, les bénévoles se retrouvent 15 minutes pour échanger avec ce que l’on nomme “La chouette”, qui est une habituée des activités et qui aura un rôle de référente, pour rappeler les règles de conduite et répondre aux éventuelles questions des bénévoles.

Les activités durent entre 1 heure et 3 heures selon les services, le nombre de jeunes présents ou encore les besoins des éducateurs, le contenu de cette activité peut-être des jeux de société, des activités manuelles comme la customisation de totebag ou encore de t-shirt, ainsi que des goûters de Noël ou la fabrication de décoration pour Halloween.

La totalité des bénévoles reste ensemble durant l’activité que ce soit dans les salles de jeux ou encore dans la chambre des patients.

L’activité se clôture par un débriefing des bénévoles qui partagent leur ressenti sur cette expérience.

Pour expliquer l’enjeu de ces visites, Océane Pascual, 20 ans, chargée de l’Aide aux patients, nous rappelle l’importance de cette démarche : “Les visites à l’hôpital ont un rôle fondamental dans l’accompagnement des jeunes hospitalisés. Ça permet de rompre l’isolement social, de changer les idées des jeunes et des familles. On permet aux ados de maintenir un lien social avec d’autres jeunes du même âge, et de partager des moments d’échange autour de passions communes et surtout de centres d’intérêts de leur âge comme la musique, le sport, les séries… On veut vraiment sortir du schéma patient/aidant dans lequel ils sont en permanence, et proposer des moments de convivialité entre jeunes.”

Elle souligne également les retours positifs reçus après les activités : “Les jeunes attendent souvent nos visites, et les soignants nous disent voir une différence quand on intervient dans leur service.” en précisant l’adaptation qu’à fait preuve Aïda lors de la période du COVID-19 “Ce qui est aussi important, c’est les activités en visio qu’on fait auprès des jeunes isolés en secteur protégé qui ne peuvent pas recevoir de visites. On les a initiées pendant la période COVID, et à la fois les soignants, les jeunes et les familles nous ont confirmé l’importance de maintenir ces visites pour offrir un peu de normalité à ces jeunes.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *