Les jeunes face au cancer, une tranche d’âge spécifique qui nécessite une prise en charge adaptée  

Chaque année en France, 1900 jeunes entre 15 et 25 ans sont diagnostiqués d’un cancer.  En transition entre le monde de l’enfance et celui des adultes, les AJA représentent une population spécifique en termes de prise en charge médicale mais aussi psychosociale.  

Au quotidien, nos équipes travaillent partout en France à la mise en place de solutions dédiées aux jeunes qui font ou ont fait face à la maladie. Parmi elles, la plateforme Jeune et Cancer pour vulgariser la maladie aux patients. D’abord sur Instagram et TikTok. Demain sur un site internet dédié. On vous en dit plus ! 

Les Adolescents et Jeunes Adultes (AJA) nécessitent une prise en charge et un accompagnement spécifique.  

Dans un contexte de transition entre le monde de l’enfance et l’âge adulte, la prise en charge de ces jeunes patients nécessite de maintenir les processus qui surviennent spécifiquement à cet âge et qui sont mis à mal par la maladie et les traitements, notamment les parcours éducatifs et professionnels parfois complexes (lycée, études supérieures, formation professionnelle…) ainsi que l’autonomisation sociale et financière. 

Ces patients doivent ainsi bénéficier d’une prise en charge spécifique, basée sur une collaboration active entre les cancérologues adultes et pédiatriques, ainsi que de l’expertise d’acteurs médicaux, paramédicaux, psychosociaux et associatifs qui les accompagnent durant leur parcours de soin, tout en restant autonomes. 

Il s’agit de poursuivre les efforts sur l’ensemble du territoire pour continuer à améliorer la prise en charge médicale et psychosociale des AJA touchés par un cancer.  

Jeune et Cancer : vulgariser pour faire face à la maladie  

@Jeune.cancer, c’est la nouvelle page Instagram et le contenu TikTok développé par l’équipe vulgarisation scientifique de l’association Aïda ! L’objectif de cette page est de devenir un lieu sûr et bienveillant où les jeunes hospitalisés, en rémission ou guéris peuvent échanger et partager leurs expériences. Le but de ce compte est aussi d’aider les jeunes atteints de cancers ou l’ayant été, à mieux comprendre la maladie. Témoignages, vulgarisation de la maladie, lexique, conseils pour faire face à la maladie… c’est ce que @jeune.cancer proposera à cette nouvelle communauté des jeunes face au cancer.  

Un travail de long terme, en collaboration avec les patients et les chercheurs  

Cela fait maintenant quelques mois que les membres de l’équipe vulgarisation scientifique de l’association Aïda, accompagnés de la scientifique Erika Vaccheli et de patients experts mobilisés, travaillent à la production de contenus à destination des jeunes qui font face à la maladie.  

La mise en place de cette page a tout d’abord nécessité un travail scientifique. Pour cela l’équipe composés de jeunes entre 15 et 25 ans a beaucoup travaillé avec Erika, chercheuse en cancérologie qui travaille à la vulgarisation des contenus, et Lise, étudiante en biologie et patiente experte qui participe à la réflexion autour des sujets évoqués sur le compte.  

Le compte est le fruit du travail entre bénévoles de l’association et anciens patients qui travaillent main dans la main pour rendre accessible les informations liées à la maladie.  

Un objectif sur le long terme  

A l’avenir, Milena Dorce, responsable vulgarisation scientifique dans l’association Aïda, espère réussir à créer une grande communauté de jeunes face au cancer pour permettre à chacun de se rencontrer, d’échanger autour de la maladie et de partager des conseils pour y faire face. 

Parmi les sujets à venir : jeune et sexualité à l’hôpital, les différents types de cancer expliqués, suivre ses cours à l’université tout en étant en traitements, comment accompagner un proche qui fait face à la maladie, à qui se confier ?  

N’hésitez pas à partager le compte Instagram naissant pour le faire connaitre à un maximum de jeunes face à la maladie : https://www.instagram.com/associationaida/ 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *